Le blog

Consultez ici toutes les dernières informations de l'univers automobile :

logo_2.jpg

Les 10 conseils pour bien acheter une voiture d’occasion

Lorsque l’on souhaite remplacer sa voiture, le simple plaisir de « changer » vient parfois occulter certains critères de choix fondamentaux. Et l’euphorie du départ risque de laisser place à la déception au bout de quelques semaines d’utilisation. Une voiture qui ne correspond pas à ses besoins, des documents manquants ou encore un entretien coûteux peuvent rapidement venir « gâcher la fête ». Voici 10 conseils pour réussir son achat en occasion.

1 – Définir son budget

La question du budget doit impérativement être abordée avant l’achat d’un véhicule d’occasion pour éviter toute dérive. Une voiture consomme du carburant (plus ou moins selon le modèle), nécessite un entretien parfois onéreux, et doit être couverte par une assurance. Tous ces critères représentent un budget qui peut-être assez conséquent si l’on cède facilement à la tentation devant la « voiture de ses rêves ».

La raison doit l’emporter et mieux vaut opter pour un véhicule qui ne ruinera pas son budget, notamment si l’on est en ménage et que l’on on a déjà des enfants (ou à venir), sous peine de devoir le revendre rapidement.

2 – Comment choisir son modèle ?

Choisir le bon modèle c’est choisir celui qui correspond à ses besoins, à son budget, à ses charges familiales. Acheter une voiture d’occasion sur un « coup de tête » n’est pas vraiment la meilleure solution, même si la tentation est parfois forte. Les « petits rouleurs » auront plus d’intérêt à se tourner vers un modèle essence plutôt que diesel du fait d’un coût plus élevé à l’achat et en entretien.

Une berline compacte risque d’être un peu juste pour une famille avec enfants, tandis qu’un gros SUV n’est pas forcément le meilleur choix pour un célibataire. Bref, ne « craquez » pas sur le premier modèle venu, réfléchissez, et définissez votre budget sans oublier d’intégrer les coûts d’utilisation. Privilégiez la raison pour profiter au maximum de votre achat.

3 – Dois-je opter pour un vendeur particulier ou professionnel ?

La question est pertinente, car les deux solutions présentent des avantages et des inconvénients. Le professionnel révise ses voitures avant de les vendre et propose généralement une garantie. Mais la volonté d’atteindre certains objectifs peut parfois l’inciter à proposer un véhicule qui ne correspond pas forcément à vos besoins.

La plupart du temps, les particuliers proposent des véhicules à tarif inférieur, mais il n’y a pas de garantie et les arnaques ne sont pas exclues. L’état d’entretien doit être vérifié (carnet d’entretien ou factures) impérativement. En termes de prix, il est généralement possible de négocier avec un particulier, notamment pour les véhicules difficiles à revendre.

4 – Quelles questions dois-je poser au vendeur lors de l’achat d’une voiture d’occasion ?

Plus vous poserez de questions, et plus vous en saurez sur le propriétaire ainsi que sur le véhicule qu’il propose. Un vendeur évitant certains sujets a peut-être quelque chose à se reprocher. Posez donc un maximum de questions sur l’origine, l’entretien, le nombre de propriétaires, le remplacement de certaines pièces comme la courroie de distribution (budget conséquent), ou encore la raison de la vente. Un maximum d’informations permettra de motiver ou non votre achat.

5 – Le leasing est-il une alternative possible ?

Le leasing ou location est très à la mode ces dernières années et prend du terrain sur la vente classique. Le leasing permet de rouler en voiture neuve ou récente, tout en bénéficiant de mensualités inférieures à celles du crédit classique.

La LOA (location avec option d’achat) permet de devenir ou non propriétaire de son véhicule en fin de contrat, alors que le véhicule est restitué en cas de LLD (location Longue durée). Le leasing se positionne en véritable alternative puisqu’il permet de « s’offrir » une voiture pour laquelle on n’aurait pas forcément eu le budget en cas d’achat classique.

6 – Quels documents le vendeur doit-il me fournir ?

Si vous achetez un véhicule d’occasion, certains documents obligatoires doivent vous être remis pour valider la vente et constituer votre dossier de demande de nouvelle carte grise :

  • La carte grise barrée (signée et datée du jour de la vente) ;
  • Un exemplaire du certificat de cession (Cerfa 15776*01 version 2018) ;
  • Un rapport de contrôle technique de moins de six mois : pour les véhicules de plus de quatre ans ;
  • Un certificat de non gage, appelé également certificat de situation administrative : téléchargeable gratuitement.
Bon à savoir : n’oubliez pas le code de cessionLes formalités d’immatriculation se faisant désormais uniquement en ligne, le vendeur est tenu de vous remettre, dans les 15 jours qui suivent la transaction, le code de cession qui vous permettra à votre tour de demander votre carte grise en ligne. Sans ce code de cession, vous serez obligé d’effectuer cette démarche (payante) en passant par un organisme agréé par l’État.

7 – Quels sont les points à vérifier ?

Avant d’acheter une voiture d’occasion, il faut l’inspecter extérieurement et procéder impérativement à un essai.

  • À l’extérieur

Inspectez visuellement la carrosserie, vérifiez l’état de la peinture (différences de teinte), les assemblages (véhicule accidenté), l’état des vitrages et des optiques. N’oubliez pas de contrôler l’état des pneumatiques et assurez-vous qu’ils sont identiques sur chaque essieu.

  • Au volant

L’état général de l’habitacle donnera une première impression. Inspectez l’état de la sellerie (taches, déchirures), l’usure du volant et des pédales (une usure importante indique souvent un kilométrage élevé). Testez le fonctionnement des éléments de confort (autoradio, climatisation, vitres électriques, etc.).

Bon à savoir : jetez un œil sur le compteurN’oubliez pas de comparer le kilométrage du compteur avec les dires du vendeur. Comparez-le également avec le carnet et les factures d’entretien.

8 – Sur quel type de route dois-je essayer le véhicule ?

Il faut impérativement essayer un véhicule sur tous types de routes pour tester ses réactions lors d’accélérations, de freinages, ainsi que son comportement à vitesse élevée. Écoutez le moteur, testez la direction, passez toutes les vitesses et posez un maximum de questions en cas de bruit suspect. Si le vendeur vous le refuse, n’achetez tout simplement pas le véhicule.

9 – Le versement d’un acompte est-il obligatoire ?

Rien n’oblige un acheteur à verser un acompte pour une voiture d’occasion. La question est ici de savoir, en cas de versement d’une avance, s’il s’agit d’acompte ou d’arrhes. Le versement d’un acompte engage les parties et constitue une promesse de vente sans possibilité de désistement. Lorsqu’il s’agit d’arrhes, chacune des parties peut se désister. Si c’est l’acheteur qui se désiste, il perd les arrhes versées, mais si c’est le professionnel qui se rétracte, il est tenu de les restituer au double (art. L114-1 du Code de la consommation).

Bon à savoir : attention à la mention !En l’absence de mention spécifique, les sommes versées par avance sont considérées comme des arrhes (Code de la consommation). Généralement, un professionnel demandera un acompte de 10 % du montant total à payer, ce qui engagera les parties.

10 – À quel moment dois-je assurer ma voiture ?

Une voiture doit être assurée au moment où l’on en prend possession. Lorsqu’il s’agit de vente entre particuliers, c’est le moment où la carte grise est barrée, avant que vous ne repartiez avec. Pour un achat auprès d’un professionnel, la voiture doit être assurée au moment de la livraison. Tout véhicule terrestre à moteur doit être assuré à partir du moment où il circule sur la voie publique. Le fait de récupérer un véhicule à l’aide d’un plateau pour le déposer sur un terrain privé n’oblige pas l’acheteur à assurer son véhicule.

Avant de changer sa voiture, il est important de s’assurer que le véhicule convoité correspond bien à ses besoins. D’autre part, et notamment en cas d’achat auprès d’un particulier, quelques vérifications s’imposent. Contrôle de l’état d’entretien, des documents administratifs, mais aussi un essai préalable doivent précéder un éventuel achat.

Bilan

Les points-clés à retenir pour bien acheter une voiture d’occasion :

  • Un véhicule doit correspondre à l’usage pour lequel on le destine (citadine, routière, monospace, etc.).
  • Un essai préalable est primordial avant un achat.
  • Il est également important d’inspecter visuellement un véhicule avant de l’acheter

source : turbo.fr

Le saviez-vous ?

 

L’avis des experts

Bernard Tourrette, secrétaire général du SEI (syndicat des experts indépendants)

« Un rapport établi par un expert agréé par l’Etat permet de certifier votre auto. Les membres du syndicat des experts indépendants (experts-auto-independants.com) facturent cette prestation de 150 à 350 € selon le niveau d’investigation demandé (historique, mécanique, administrative). Une somme vite amortie car elle permet de renchérir sensiblement votre prix de vente tout en apportant une sécurité à l’acheteur« .

Karolina Czacharowska, directrice juridique de litige.fr

« Le vendeur d’un véhicule est responsable de tout défaut pouvant être qualifié de vice caché, et ce pendant 2 ans à partir de sa découverte. Il s’agit d’un défaut qui n’était pas visible au moment de la vente, qui compromet l’usage du véhicule et qui ne résulte pas de l’usure normale. Attention, la mention « vente en l’état » sur l’annonce n’exclut pas votre responsabilité sur la garantie des vices cachés entre particuliers ! »

Voiture : nos conseils pour la revendre vite et bien

Sécuriser le paiement ou déléguer toute l’opération, les services en ligne vous aident à vendre votre voiture. Sachez trouver les bons interlocuteurs.

Revendre sa voiture entre particuliers permet d’en tirer un meilleur prix qu’auprès d’un pro de l’auto. Mais la démarche est contraignante et le risque de se faire arnaquer bien réel. Vous pouvez confier tout ou partie de l’opération à des sites de confiance spécialisés.

 

Une transaction sécurisée indispensable pour vendre sa voiture d’occasion

Parce qu’aujourd’hui même un chèque de banque se falsifie, passer par un tiers de confiance peut éviter bien des déboires. De nouveaux acteurs en ligne proposent en effet de sécuriser le paiement des véhicules d’occasion. Vendeurs comme acheteurs peuvent y trouver leur compte.

Pour garantir le paiement entre particuliers, des opérateurs comme paycar.fr et depopass.com commencent par vérifier l’identité du vendeur et de l’acheteur. Il leur suffit ensuite de créer des comptes sur le site pour réaliser une transaction. Lorsque l’acheteur a trouvé le véhicule qu’il recherchait, il vire la somme à payer au vendeur sur le compte du prestataire tiers de confiance, compte sécurisé par un établissement bancaire (BNP Paribas, Crédit Mutuel, Caisse d’épargne). Le vendeur est ainsi assuré de la solvabilité de son interlocuteur. Au moment de la remise des clés, l’acheteur transfère instantanément l’argent sur le compte du vendeur. Le coût du service (29 €) est facturé au vendeur, et prélevé uniquement lorsque la transaction est réalisée. Il est gratuit pour l’acheteur.

 

Des sites en ligne vendent votre voiture au meilleur prix

C’est l’argument majeur des sites carizy.com, expertveo.fr et reezocar.com : ils promettent aux particuliers de vendre leur voiture en moyenne 20% plus cher que chez un concessionnaire en assurant un service complet. Un expert vient passer la voiture au crible – état mécanique, esthétique, et examen de la situation administrative. Il prend autant de photos que nécessaire à l’extérieur et à l’intérieur du véhicule, et procède à un essai routier. Une fois le rapport d’inspection terminé, la voiture bénéficie d’une garantie de 3 à 6 mois, un argument rassurant pour les acquéreurs potentiels. Le prix de vente est quant à lui fixé d’un commun accord : c’est au vendeur de décider de suivre ou non la préconisation du site. L’opérateur gère également les formalités administratives (certificat de cession, etc.). Ce service a évidemment un coût : comptez 5 à 6% de montant de la transaction, prélevés uniquement lorsque la vente est effective.

 

Vente de voiture : attention aux offres de rachat mirobolantes

Un certain nombre de plateformes comme vendezvotrevoiture.fr, vendresavoiture.fr, rachat-voiture.fr ou youpicar.com proposent, elles, le rachat direct de votre auto, qu’elles se chargeront ensuite de revendre. Les prix affichés par ces sites spécialisés sont toujours alléchants.

L’opération est très simple, et quelques clics suffisent à valider la reprise : évaluation et télé-inspection immédiates, paiement sous 24h. Tentant, mais gare à la désillusion finale : le prix annoncé n’est qu’une estimation, et vise seulement à vous informer sur un « prix d’achat possible », qui n’engage pas le professionnel. Dans la pratique, ces sites mettent les voitures aux enchères auprès de réseaux de garages européens. Sauf exception, le vrai prix payé sera toujours largement inférieur à l’estimation de départ, et d’autant plus bas qu’il sera amputé de la commission du site et des frais de transport du véhicule. Une bonne solution pour se débarrasser rapidement et sans risque d’une voiture en cas d’urgence, mais pas pour réaliser une bonne affaire.

 

Fixer le juste prix pour bien vendre votre voiture

On dénombre presque autant de cotes d’occasion que de journaux ou de sites spécialisés. Et avec des écarts parfois impressionnants. largus.fr édite une cote qui fait référence auprès des professionnels. Les cours affichés sont donc plutôt bas, destinés à estimer des prix de reprises et non des prix de revente. A l’inverse, lacentrale.fr calcule une cote plus généreuse pour les vendeurs particuliers. Le vrai prix du marché est donc entre les deux. Une recherche «France entière» sur leboncoin.fr finira de vous aider à ajuster votre prix.

Par ailleurs, si votre voiture vient de tomber en panne , a des problèmes mécaniques, moteur cassé, moteur HS, accidentée, sans contrôle technique de moins de 10 ans, vous pouvez tout de même la vendre à un professionnel. une seule adresse pour la vendre au meilleur prix, peu importe son état.

Renault, Peugeot, Nissan, Toyota, Mercedes, Audi , BMW, Kia, Hyundai, Volkswagen, peu importe la marque delivauto.fr est le spécialiste des voitures d’occasion en panne, accidentées, moteur cassé, HS etc…

Estimation gratuite en ligne en moins de 2 minutes, déplacement sur toute la France : Nice, Bordeaux , Paris, Lyon, Montpellier, Strasbourg, Toulouse, Nantes, Clermont-Ferrand, Annecy, Grenoble etc…

delivauto.fr formule des offres de reprise très satisfaisantes au meilleur prix et cerise sur le gâteau se déplace en moins de 24 heures.

Vendre sa voiture en panne, moteur HS, accidentée, n’a jamais été aussi facile.

 

La Rédaction Delivauto.

 

 

Related Posts