Le blog

Consultez ici toutes les dernières informations de l'univers automobile :

XVMf343fe1a-0e7a-11e9-85cf-f4f6a503dd84.jpg

Prime à la conversion : qui peut en profiter?

Le gouvernement a lancé mardi 1er janvier la version 2019 de la prime à la conversion. Comme l’an passé, les automobilistes qui troquent leur ancien véhicule contre un modèle moins polluant bénéficieront d’une aide financière de l’État. Mais cette année, la prime à la conversion concernera moins de modèles de véhicules.

En ce début d’année 2019, le gouvernement met la main au portefeuille et un grand nombre de mesures annoncées par Emmanuel Macron en faveur du pouvoir d’achat entrent en application. Parmi les nombreux changements attendus par les Français, la nouvelle prime à la conversion constitue une des mesures phares du budget 2019. Pour répondre à la colère des «gilets jaunes», le gouvernement a revu son dispositif en profondeur, l’orientant d’avantage vers les revenus les plus modestes.

• À quoi sert cette prime?

Cette aide financière vise à inciter les Français à échanger leur vieux véhicule contre un modèle moins consommateur en énergie. Objectif final: renouveler le parc automobile français et répondre aux enjeux écologiques. Si vous comptez changer de voiture cette année, pour un modèle moins polluant, neuf ou encore d’occasion, la prime à la conversion vous sera alors versée contre la mise à la casse de votre ancien véhicule.

● Quel est le montant de cette prime?

Le montant de la prime varie sensiblement selon la situation fiscale du foyer. Pour les ménages Français imposables, la prime à la casse s’élève comme l’an dernier à 1000 euros pour l’achat d’un véhicule essence Crit’Air ou d’un GPL neuf ou d’occasion, et 2500 euros pour un électrique neuf ou hybride rechargeable neuf bénéficiant d’une autonomie d’au moins 40km. Les foyers non imposables pourront pour leur part bénéficier d’une aide de 2000 euros, qui s’étend notamment à l’acquisition d’un diesel de la norme Euro 5 et Euro 6. Ces derniers pourront percevoir 2500 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable, qu’il soit neuf ou d’occasion.

Comme l’avait annoncé le premier ministre en novembre dernier, le montant de la prime est doublé depuis le 1er janvier pour les ménages Français les plus pauvres. Son montant passe ainsi à 4000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion et à 5000 euros pour un modèle électrique ou hybride rechargeable, neuf ou d’occasion.

À noter que pour l’achat d’un deux-roues, trois-roues motorisés ou d’un quadricycle électrique neuf, la prime s’élève à 100 euros pour un ménage imposable et 1100 euros pour un foyer non imposable.

●  Qui sont concrètement les bénéficiaires de la prime doublée?

Les bénéficiaires de cette aide supplémentaire de l’État sont les 20% des ménages Français les plus modestes, soit les ménages ayant perçu un dernier revenu fiscal de référence inférieur ou égal à 6300 euros par part. Sont ainsi concernés près de 5,8 millions de Français. Les salariés non imposables faisant plus de 60 kilomètres par jour pour se rendre au travail sont également concernés par cette double prime, soit environ 100.000 personnes. Une attestation de votre employeur sera ainsi nécessaire pour prouver la longueur de votre trajet, et les démarches administratives doivent se faire en ligne.

● Des critères durcis pour les ménages imposables

Quelques mauvaises surprises attendent les foyers imposables. Ces derniers ne pourront plus bénéficier de cette aide de l’État pour l’achat d’un moteur diesel présentant la vignette Crit’Air 2, soit les véhicules diesels Euro 5 et 6, mis en service depuis 2011. Les ménages imposables toucheront désormais la prime seulement pour l’achat d’un véhicule essence Euro 5 et 6, mis en service depuis le 1er janvier 2011, un véhicule électrique ou hybride rechargeable.

● Quels types de véhicules sont concernés?

Le dispositif mis en place par l’État porte aussi bien sur l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion, que sur un véhicule en location-vente. Mais nouveauté cette année, la prime concerne désormais l’achat d’un véhicule produisant moins de 122g de CO² par km, excluant ainsi nombre de grosses cylindrées pourtant prises en compte l’an passé. Les véhicules éligibles à la nouvelle prime se comptent ainsi à 2734 modèles, contre 3441 en 2018.

● Quel bilan pour les primes versées en 2018?

Le dispositif version 2018 de la prime à la conversion avait été victime de son succès, avec près de 300.000 dossiers déposés, dont plus de 70.000 qui attendaient toujours en septembre dernier, et ce depuis quelques mois, le versement de la prime. Dans les colonnes du Parisien-Aujourd’hui en France, le ministre de l’Écologie François de Rugy explique que ces retards de paiement étaient dus au fait que le gouvernement avait tablé «au départ sur 100.000 demandes par an», et que ces derniers «avaient désormais été largement résorbés». Le ministre a également précisé avoir de fait «adapté le dispositif pour 2019 afin de verser les primes plus rapidement». L’an passé, l’État avait déboursé près de 500 millions d’euros pour financer la prime à la conversion, et 70% des aides avaient été perçus par des ménages Français non imposables. Pour 2019, le gouvernement a débloqué un budget de 600 millions d’euros.

source : lefigaro.fr

 

 

Cela coûte cher et rate totalement l’objectif. Les plus pauvres n’auront jamais les moyens de s’acheter un véhicule plus récent que cela soit avec ou sans prime.

Ceux qui le pourront sont ceux qui ont des véhicules qui ne sont pas trop âgé ce qui est contre-productif car leurs véhicules vieux de 10 ans seront détruit au lieu d’être offert à ceux qui ont un véhicule qui à un véhicule de 20 ou 30 ans

Il aurait mieux valu mettre des quota d’immatriculation sur les ventes de véhicules thermique neuf et importé.

Cela aurait produit un effet immédiat sur les ventes en ne touchant que la couche la plus aisée qui ont les moyens d’acheter ces véhicules neuf et avec un coût extrêmement réduit.
En plus, les constructeurs n’auraient pas eu d’autres choix que d’avoir des politiques plus « agressive » sur le marché de l’hybride et de l’électrique car le marché du thermique serait déclaré « mort » car il n’y aurait plus aucune part de marché à gagner de ce côté la.

C’est une aide substantielle et bien équilibrée. Par contre elle ne fait pas rentrer dans les critères le statut de l’ancien véhicule. Il aurait été opportun d’aider encore un peu plus la couche de population la plus pauvre en tenant compte de l’age de l’ancien véhicule.

Qui peut se permettre d’acheter un véhicule électrique (avec location mensuelle de la batterie pas du tout écolo) pour faire 40 Km maxi ? Même avec la prime ?

Un monsieur de 80ans demandait comment il pouvait faire avec 1450€ de pension. Acheter un vélo ?
On a souvent vu écrit que 10% du parc ancien à Paris générait 50% de la pollution, comme quoi sans changer de pratiques quand y a pas d’alternatives, renouveler le parc auto permet déjà souvent de moins consommer de pétrole et aussi générer moins de nuisances (en attendant des progrès sur les zéro émissions, pas encore démocratisés, c’est une étape, vouloir aller trop vite fait foncer dans le mur de l’échec).

Pourquoi ne pas imaginer un système plus simple? Une TVA réduite pour les véhicules les moins polluants et une TVA à 33% pour les véhicules les plus puissants et polluants.

 

 

Bon A savoir 2019

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13102

 

 

Vous souhaitez faire une reprise véhicule diesel sans CT, en panne, moteur HS, moteur cassé, accidentée pour pièces  ? Découvrez la solution au meilleur prix !

Il est de plus en plus compliqué de posséder un véhicule diesel sans CT, en panne, moteur HS, moteur cassé, accidentée pour pièces en raison des nouvelles normes. Le gouvernement français tente de limiter les véhicules polluants en offrant des primes pour l’achat de véhicules écologiques. Les modèles Diesel les plus anciens pourraient également être interdits de circulation dans les centres-villes d’ici quelques années, des villes comme Grand Paris, Grand Lyon, Nice, Marseille, Toulouse, Nantes, Montpellier, Lille,Bordeaux etc…seront concernées.

Notre service premium vous permet de reprendre votre véhicule diesel sans CT, en panne, moteur HS, moteur cassé, accidentée pour pièces en toute rapidité et simplicité. Utilisez notre outil de cotation en ligne pour connaître le prix de votre auto. Quelle que soit la voiture, nous vous soumettons systématiquement une offre de rachat pour votre diesel.

1. Reprise véhicule diesel : pourquoi il est temps de changer rapidement

Quels sont les aspects négatifs de la possession d’un véhicule diesel ? Comment le gouvernement souhaite promouvoir les véhicules plus écologiques sont entre autres des questions auxquelles vous trouverez les réponses ci-dessous.

Le premier aspect négatif auquel nous pensons tous est le fait que ces véhicules polluent beaucoup. Ils sont néfastes pour l’environnement comme pour la santé des humains en raison de l’émission de particules fines, d’oxydes d’azote, et évidemment de CO2.

Le prix d’achat d’un diesel neuf ou d’occasion est généralement bien plus élevé que celui d’une essence. Le surcoût peut aller jusqu’à 20% selon la taille et la marque du véhicule. De plus, pour rentabiliser un tel véhicule, il faut rouler au moins 20 000 km par an.

Les réparations, le changement de pièces ou encore l’entretien d’une voiture diesel sont beaucoup plus onéreux car ils requièrent une expertise ainsi que des pièces spécifiques qui doivent être fréquemment renouvelées.

Par ailleurs, les moteurs diesel sont en général plus bruyants que leurs homologues et les vibrations au sein de l’habitacle y sont beaucoup plus prononcées ce qui rend la conduite moins agréable.

Le prix de l’assurance est généralement beaucoup plus élevé, entre 10 et 15% pour ces types de moteur.

De plus, avec la baisse de la demande en véhicule diesel il peut être compliqué pour vous de revendre votre auto. Cela s’explique notamment par le fait que les prix à la pompe sont beaucoup plus élevés et par l’exclusion de certains centres-villes Grand Paris, Grand Lyon, Nice, Marseille, Toulouse, Nantes, Montpellier, Lille,Bordeaux etc… N’hésitez pas à vous tourner vers une solution fiable qui peut reprendre votre véhicule le plus rapidement possible.

Quelles sont les primes disponibles pour la reprise d’un véhicule diesel

Le gouvernement s’engage à soutenir les particuliers dans l’acquisition d’un véhicule plus écologique. Cette aide est versée au propriétaire lors de la 1ère immatriculation d’une voiture électrique.

Vous devez en revanche, respecter certaines conditions pour l’obtenir. Entre autres, il faut que le véhicule soit neuf et il doit émettre 20 grammes de CO2 par kilomètre au maximum.
Si le véhicule a été commandé en 2018, le montant de ce bonus représente 27% du coût d’acquisition toute taxe comprise de la voiture. Si vous mettez à la casse un véhicule diesel ancien, vous bénéficiez également de la prime à la conversion sous certaines conditions.

En revanche, si votre véhicule a été commandé en 2017 et livré avant avril 2018 et que le taux d’émission de CO2 est inférieur ou égal à 20g/km dans ce cas, le bonus représente également 27% du coût d’acquisition.
Si ce taux est compris entre 21 et 60 g/km alors cette prime s’élève à 1000 euros.
Enfin, le bonus est soit déduit directement par le concessionnaire ou bien remboursé après l’achat lorsque vous en faîtes la demande.

En ce qui concerne la prime à la conversion, pour l’obtenir, ici encore vous devez satisfaire certaines conditions.
L’achat d’un véhicule neuf doit être suivi de la destruction d’un véhicule qui remplit les conditions suivantes:

Fonctionnant au gazole

Ayant été immatriculé avant le 1er janvier 2006

Faisant partie de la catégorie des voitures particulières ou des camionnettes

Appartenant au bénéficiaire de l’aide

Ayant été acquis depuis au moins 1 an

Possédant une immatriculation en France

Être non gagé

N’étant pas considéré comme véhicule endommagé

Doit être remis pour destruction à un centre “véhicules hors d’usage” agréé dans les 6 mois suivant la facturation du véhicule neuf

Faisant l’objet d’un contrat d’assurance en cours de validité à la date de sa remise pour destruction

Enfin, le véhicule neuf doit également satisfaire certains critères. Le montant de la prime dépendra du type de véhicule acquis et de l’année de livraison de celui-ci. Vous en faites vous-même la demande ou bien soit par le biais de votre concessionnaire.

2. delivauto.fr un partenaire fiable pour une reprise véhicule diesel

Avec notre service, peu importe l’âge et l’état de votre véhicule, nous le reprenons en moins de 24 heures. Commencez par utiliser notre outil de cotation en ligne afin de connaître la valeur résiduelle de votre auto.

Pour poursuivre la procédure, il vous suffit de prendre rendez-vous par téléphone ou par e-mail afin de faire évaluer votre véhicule en 30 minutes seulement. Après un estimation personnalisée et minutieuse par l’un de nos experts, une offre de reprise vous sera proposée. Si vous l’acceptez, l’argent sera transféré directement sur votre compte en banque.

L’avantage avec notre service est que vous n’avez pas besoin de vous occuper des démarches administratives. Prenez simplement avec vous votre permis de conduire, une carte d’identité ainsi que la carte grise du véhicule.

Il vous suffit donc de suivre ces 3 étapes :

Estimation de votre voiture avec notre outil en ligne delivauto.fr c’est facile

Rendez-vous sur place chez vous ou au garage en moins de 24 heures delivauto.fr c’est rapide

Offre d’achat, virement immédiat et prise en charge des démarches avec la préfecture delivauto c’est efficace

delivauto.fr votre partenaire dans le rachat de votre voiture diesel sur toute la France.