Le blog

Consultez ici toutes les dernières informations de l'univers automobile :

controle-technique2_3.jpg

Contrôle technique 2018 : anticiper votre contrôle !

L’affluence monte doucement, mais sûrement. Traditionnellement déjà soutenue à cette période de l’année, l’activité dans les centres de contrôle technique n’est pas prête de fléchir.

Les raisons ? Le contrôle technique va se durcir et devenir plus cher à partir du 20 mai 2018, et nombre d’automobilistes souhaitent se donner plus de chances de passer haut la main l’examen.

“Si un véhicule est recalé le 10 mai, la contre-visite devra être réalisée avant le 20 mai sous peine d’effectuer à nouveau un contrôle complet“

Les propriétaires, dont la fin de validité du CT approche, doivent anticiper pour deux raisons. La première concerne la contre-visite. Si, par exemple, le véhicule est recalé le 10 mai, le délai pour le repasser au contrôle ne sera pas de deux mois mais de seulement de 10 jours. En effet, passé le 20 mai, il sera nécessaire d’effectuer à nouveau un contrôle complet, au prix fort !

La seconde, parce que les centres de contrôle risquent d’être saturés en avril et surtout en mai.

En effet, certains centres sont déjà complets sur trois jours comme c’est le cas pour le Sécuritest de Chateaubriant (44). Globalement, les appels sont plus nombreux qu’à l’accoutumée, pour se renseigner sur la nouvelle réglementation, mais surtout pour obtenir un rendez-vous. Le réseau SGS (Autosecurité – Sécuritest) connaît même des cas exceptionnels de rendez-vous pris en janvier pour le mois d’avril. Du jamais vu !

En revanche, ce phénomène d’anticipation est encore limité dans la région de Caen (14). Il est aujourd’hui impossible d’établir une « moyenne du taux de remplissage des centres ». Les cas sont très variables d’une région à l’autre.

 

Trois types de défaillance

Le contrôle technique va se durcir et les défaillances (aujourd’hui défauts) seront distinguées selon trois catégories :

  • Défaillances mineures (139) : véhicule devant être réparé sans obligation de contre-visite
  • Défaillances majeures (340) : véhicule soumis à contre-visite pour faire constater les réparations (délai de 2 mois)
  • Défaillances critiques (127) : véhicule autorisé à circuler le jour du contrôle jusqu’au lieu où il sera remis en état (garage, domicile…), soumis à contre-visite (délai de 2 mois pour effectuer la contre-visite).

Enfin, environ 2/3 des contrôles conduiront à une contre-visite contre 1/3 aujourd’hui.

source: largus.fr

Related Posts