Le blog

Consultez ici toutes les dernières informations de l'univers automobile :

contrôle-technique-comparateur-de-prix-par-ville.jpg

Prix du Contrôle technique : Où se trouve le centre le moins cher à Paris et ailleurs en France ?

Nouveau : Quelle est le centre auto à Paris et partout en France où le CT est le moins cher ?

Consulter les prix des visites sur ce nouveau comparateur de prix et comparer les prix des garages à Paris et sur chaque département français

Ce comparateur est-il vraiment fiable et reflète t-il la réalité sur le terrain ? Les centres jouent-ils le jeu ?

Après le Bonus-malus, Bercy est à la tache en cette fin d’année ! Pour aider les Français et leur donner plus de pouvoir d’achat ! Suite à la crise du coronavirus et des conséquences sur l’inflation. Pour ce faire et donner plus de lisibilité sur les tarifs pratiqués d’un centre à l’autre, d’une région à l’autre, le ministère de l’Économie a mis en place un comparateur de prix. Bonne idée?

Les automobilistes vont-ils s’y retrouver au milieu de cette jungle ?

Bercy ne mène t-il pas les usagers de la route en bateau ?

Les conducteurs vont-ils avoir le réflexe de comparer les tarifs à Paris, Nice, Marseille, Lyon, Toulouse, Montpellier, Grenoble, Nantes, Rennes et ailleurs dans plusieurs milliers de centres de contrôle de France.

Le chiffre : 24,7 millions de véhicules ont fait l’objet d’un contrôle technique en France en 2019.

CT à Paris : Nouveau comparateur de prix du contrôle technique à Paris et sur tout le territoire. En Île-de-France, les tarifs peuvent aller du simple au double jusqu’à 100€ pour le CT d’une voiture particulière diesel, essence, hybride, électrique. Que ce soit en région parisienne, Evry dans l'Essonne ou dans d'autres départements Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et partout en France nous constatons des écarts de prix . Ce site internet est mis en place pour comparer les tarifs pratiqués par les centres auto qui des fois ne sont pas representatifs de la réalité. Paris est-il plus cher qu'ailleurs ? Si le contrôle technique ne passe pas et que vous aurez besoin de le repasser donc contre-visite, vous avez la possibilité de vendre votre véhicule, SUV, utilitaire sans CT, avec des réparations, en panne, moteur HS, même accidenté à un professionnel leader de la reprise auto HS, Delivauto sur toute la France en 1H. Pourquoi payer un CT cher alors que vous avez la possibilité de comparer dans chaque ville ! Mais l'initiative du gouvernement en 2020 va t-elle permettre aux automobilistes de faire des économies en ces temps de crise, avec un CT plus stricte, avec une hausses des taxes et surtout si les SUV à Paris qui coûtent de plus en plus cher chez les concessionnaires, il est à craindre dans les prochaines années une repercussion sur l'entretien et donc les réparations de ces véhicules urbains qui ont un véritable succès chez les français. C'est le marché de l'occasion qui a encore de belles années devant lui et par effet mécanique le rendez-vous périodique des 2 ans du fameux CT ! Délivrez-vous !

Où payer moins cher son contrôle technique pour sa voiture à Paris et partout en France ? Delivauto vous guide

Entretenir sa voiture, surtout un diesel, nouvelles taxes fiscales sur l’essence, assurance en hausse, péages en hausse , stationnement difficile, contrôle technique plus stricte à cause des normes de pollution, inflation en hausse…. La voiture est le deuxième poste de dépenses des Français juste derrière le logement. Jusqu’où va t-il s’arrêter ? Après la taxe sur le poids des véhicules notamment les SUV, il est question de taxer les batteries de nos véhicules électriques. Le fief de Bruno Lemaire a des projets en foison pour taxer les français et  pour compenser la chute des recettes de la taxe sur les carburants. Cela arrive à grands pas. On aurait pu penser que en pleine crise du Covid tout serait calme. Au contraire c’est un véritable accélérateur de réformes qui vont dans tous les sens sans réflexion sur le long terme. D’un côté,le malus fait contre-poids pour financer le bonus sur les véhicules électriques mais aussi pour freiner les hardeurs de certains français d’acheter des Ford Mustang et grosses Ferrari at aurres Porches notamment de V8, des supercars qui selon les statistiques roulent très peu que d’autres et qui ne représentent qu’une infime partie, quelques centaines d’unités dans les volumes annuels mais font vivre des centaines de foyers, contribuent au bonheur de quelques collectionneurs et à la voiture plaisir de quelques français qui travaillent dure pour se les offrir. D’un autre coté, il fait diversion avec un geste à monsieur tout le monde qui sera un coup d’épée dans l’eau, le budget des ménages a déjà explosé avec ou sans  comparateur de prix des contrôles techniques. la forme y est le fond non ! Si c’était une « promesse » pour les gilets jaunes en tout cas malgré cet outil  ils ne sont pas dupes !

La loi impose cet examen pour votre véhicule, obligatoire depuis le 1er janvier 1992, le contrôle technique est à effectuer tous les deux ans pour les véhicules d’occasion, une manière de vous vider un peu plus les poches, mais quel est son juste prix ? Il varie parfois du simple au double dans le même département et ne fait pas l’unanimité chez les usagers de la route. Par conséquent, le ministère de l’Économie a mis de l’ordre et mis en place un comparateur officiel.

En 2019, selon l’Organisme Technique Central (OTC), près de 739 000 véhicules n’ont pas passé leur CT, pourtant obligatoire. Cela équivaut à une diminution de 3,57% du nombre de contrôles techniques périodiques par rapport à 2018.

 

Au total, près de 24,7 millions de véhicules ont effectué les 132 points de vérification, essentiels pour valider l’examen du contrôle technique. Pour autant, sur l’ensemble du territoire, les prix sont divers et variés. L’OTC a par exemple observé des prix du CT qui variaient du simple au double en fonction des départements. Dans la ville de Lille par exemple, selon les centres, les prix sont dans la normale, ils se situent entre 45 et 85 euros. A Marseille par contre, la facture donne le tournis : l’usager de la route dans les Bouches-du-Rhône peut être amené à « casquer » entre 65 et 110 euros. Le grand écart ! Un écart qui se justifie par les charges : salaires et emplacements des centres selon Bernard Bourrier, président d’Autovision, l’un des plus grands réseaux en France.

Depuis que le contrôle technique est devenu un examen plus sélectif et contraignant, nombre d’automobilistes ont constaté que son prix avait sensiblement pris du poids. Le nombre de points de contrôle est alors passé de 123 à 133, et celui de défaillances pointées de 453 à 696. L’an dernier, selon une étude du comparateur Simplauto, le prix moyen de l’examen serait passé de 69,08 euros avant la réforme de 2018 à 77,60 euros. Soit une hausse de 12,3 %, un chiffre qui serait entré dans les annales concernant le contrôle technique. D’après cette même enquête, à l’échelle nationale, on observe une forte disparité des prix qui varient de 45 euros à 110 euros. Selon l’hebdomadaire Auto Plus, les conducteurs qui ont un fait l’acquisition d’un véhicule «écolo» ne seront pas récompensés: le tarif moyen du contrôle technique serait de 84,76 euros pour un modèle hybride, de 85,21 euros pour une voiture électrique et de 94 euros pour un véhicule roulant au GPL! La cause serait une batterie de tests supplémentaires requise pour ces énergies. Pour rappel l’an dernier, 24,7 millions de véhicules ont fait un petit visite dans les centres de contrôles techniques.

« Tout le monde dit que le contrôle technique est trop cher. Je pense qu’il faut avoir la réalité du prix. Le comparateur permet de savoir effectivement ce qu’il se passe sur un une département donné. Vous prenez 300m2 à Nice et vous prenez 300m2 au fin fond de la Lozère, je suis désolé, mais ça n’a pas la même valeur et ce n’est pas le même loyer. Le loyer, plus le salaire, représentent à peu près 50 à 60% de la charge, donc il y a une variation obligatoire du prix de vente », précise le professionnel.

Au milieu de cette jungle à ciel ouvert. pour guider les français à ne pas perdre la boussole, le ministère de l’Économie et des Finance a élaboré un comparateur public de prix. Cet outil en ligne prix-controle-technique.gouv.fr renseigne à la fois les prix des contrôles techniques mais également des contre-visites. Au total près de 4 500 centre de contrôles sont référencés, sur les presque 6 500 qui sont agréés par l’État. Les 2000 centres qui manquent à l’appel seront amenés à donner leurs tarifs dans les prochaines semaines. Le site internet propose ainsi une recherche par villes : de quoi permettre aux automobilistes de cibler les centres les plus compétitifs, proche de chez eux ou de leur travail.

C’est relativement simple, quelques clics et le tour est joué pour trouver le centre de contrôle technique de votre choix près de chez vous. Un questionnaire rapide permet au système du site d’identifier les besoins de l’internaute à qui il est demandé de renseigner certaines informations comme la marque le modèle de véhicule : voiture particulière, 4 x 4, voiture de collection, camping-car (moins de 3,5 tonnes) et camionnette. Là où cela se complique c’est la dénomination 4 x 4 signifie-t-elle SUV ? Dans leur immense majorité, les SUV sont des véhicules deux roues motrices. Et un SUV est un véhicule particulier. Enfin sa motorisation diesel, essence, hybride etc.. et la ville de résidence.

Une fois la recherche affinée, le client peut comparer les tarifs pratiqués par les établissements à proximité de chez lui ainsi qu’à leurs coordonnées pour faciliter la démarche de contact. Pas de frais en plus pour pouvoir disposer de toutes ces données, tout le monde y a accès librement et gratuitement.

A l’heure de son lancement sur le net, ce nouveau comparateur de prix fait face a pas mal de critiques.

en effet il ne couvre encore que 70% des centres référencés dans le pays, avant les prochaines mises à jour promises par le Ministère de l’économie. Autre critique relevée par les premiers utilisateurs : l’absence d’éventuelles remises pratiquées par les centres. Un oubli ?

La question que se posent certains automobiliste en proie aux doute est la suivante : Les tarifs affichés ne sont pas le reflet total de la réalité ?

Dans un communiqué, le CNPA (Conseil national des professionnels de l’automobile), concerné au premier chef, rappelle que le premier critère cité par les automobilistes dans le choix de leur centre de contrôle technique n’est pas le tarif mais la proximité géographique. Qui serait schizophrène pour s’imposer des dizaines de kilomètres supplémentaires pour grappiller quelques euros qui seront aussitôt perdus en carburant et en temps?

Enfin, se pose la question naturelle du déplacement. Reste à savoir si, avec ce comparateur, le jeu en vaut la chandelle en faisant bien son calcul avant de choisir un centre de contrôle. En effet, imaginons le situation d’un client dont le contrôle technique a petit prix lui demande plus de temps de route, et donc de frais d’essence ? Fera-t-il l’effort de se déplacer pour économiser quelques euros, ré-investis dans le trajet en lui-même ? Un comparateur utile au final ?

Si un retour d’opinion est effectué par le gouvernement, qui au passage ne tient pas toujours ses engagements, en collaboration avec les centres de contrôle technique, pour confirmer la plus-value, ou non, alors ce nouvel outil contribuera dans un sens comme dans l’autre au pouvoir d’achat des Français.

L’ambition est louable de favoriser la transparence des prix en ces temps de crise  mais sa portée sera sans doute limitée car l’automobiliste est devenu le dindon de la farce en mettant sa main à la poche sans cesse .

Cette démarche rejoint l’initiative lancée fin 2018, toujours par le ministère de l’Économie, sur la mise en ligne d’une carte indiquant le prix du carburant partout en France.

Il faut aussi prendre en compte que les prix publics affichés ne sont pas forcément les prix réellement pratiqués dans les centres. En plus des gestes commerciaux octroyés dans le cadre de partenariats, réservation en ligne, promotions, certains professionnels assez malins font varier leurs tarifs au cours de la journée, en fonction de la fréquentation. Par ailleurs, de nombreux autres facteurs expliquent les variations de prix d’un centre à l’autre. À commencer par le prix du foncier et les loyers associés, expliqué un peu plus, naturellement plus élevés dans les grandes villes. Qu’en est-il de Paris ?

Où se trouve le contrôle technique pour sa voiture le moins cher à Paris ?

Il est possible de vendre sa voiture sans CT à Paris ou ailleurs, cependant si vous souhaitez savoir connaitre le prix du contrôle technique le moins cher de Paris alors jetez un œil au classement ci-dessous :

Jeudi 8 octobre, le gouvernement a mis en ligne un comparateur officiel des prix des contrôles techniques et des contre-visites. Un outil qui permet de mettre en évidence un écart de prix dans la capitale et sur le territoire national ce qui va inciter certains automobilistes à faire appel a des professionnels spécialistes du rachat de voitures sans CT

Alors qu’à Paris, les prix peuvent aller jusqu’à 90 euros pour un contrôle technique, un habitant de Meaux en Seine-et-Marne, ne paiera que 49 euros dans un des centres de la ville.

Dans la capitale même, des écarts existent avec un centre proposant un tarif inférieur à 80 euros pour le contrôle technique d’une voiture particulière.

  1. Action Contrôle technique – 113 bld Bessière – 17ème : 79€
  2. Etablissements Therrey – 77 rue de Lagny – 20ème : 80€
  3. AB Autobilan – 91 rue de Meaux – 19ème : 88 €
  4. AB26 – 26 rue Baudelique – 18ème : 88 €
  5. Auto Bilan – 12 rue Le Dantec – 13ème : 89 €
  6. Action Contrôle technique – 1 rue de la Porte d’Issy- 15ème : 90 €
  7. Auto-Moto Contrôle – 70 rue de Gergovie – 14ème : 90 €
  8. Paris CT – 13 rue de Citeaux – 12ème : 92 €
  9. Auto Contrôle Voisins – 28 rue Lacordaire – 15ème : 92 €
  10. Auto Contrôle Voltaire – 19 rue Richard Lenoir – 11ème : 92 €
  11. Autobilan Charenton – 312 rue de Charenton – 12ème : 92 €

En Île-de-France, les tarifs peuvent aller jusqu’à 100€ pour le contrôle technique d’une voiture particulière diesel, dans un centre de la Ville-du-Bois en Essonne.

 

Ne pas oublier qu’une voiture sans contrôle technique est une voiture dangereuse comme le rappel le CNPA qui tire la sonnette d’alarme, l’enjeu est ailleurs. Il est de faire venir dans les centres de contrôle technique les 700 000 véhicules en circulation qui s’y seraient soustraits. Ces véhicules qui échappent à l’examen de leurs fonctions vitales sont une source potentielle d’accidents.

 VENDEZ VOTRE VÉHICULE SANS CT EN 1h sur toute la France

 

 

 

Le contrôle étant obligatoire , Nous pensons chez Delivauto que le prix devrait être imposé par l’État .
De plus certains centres font un peu  » marchands de tapis  » avec leur soit-disant ristournes.
un de nos responsables au bureau a reçu une réduction de 15 € sur son portable , le jour de la visite une fois la facture établie Il présente le sms , et on lui a répondu que c’était déjà fait  ! Une belle fumisterie ces contrôles. Défaut sur un Renault Scenic feu anti brouillard trop haut.
Il demande si cela fait parti du contrôle on lui dit que non de plus il n’y a pas de réglage dessus.
Circuler il n’y a rien a voir !!! Quel beau foutage de gueule… »Et cela n’est pas prêt de s’arrêter. »… près, pas prêt !

Arnaque ? Quoiqu’il en soit, c’est hors de prix depuis 2018. Et trop rapproché. On a du mal à comprendre que les prix varient de 65 à 110 € sommes
nous en France, c’est l’état qui a mis ce contrôle en place et il n’est pas capable d’imposer le même prix scandaleux !

– La Rédaction Delivauto –

 

 

sources :

https://www.lefigaro.fr

https://www.ladepeche.fr

https://www.midilibre.fr

https://actu.fr

https://www.rtl.fr

https://news.autojournal.fr

Related Posts