Le blog

Consultez ici toutes les dernières informations de l'univers automobile :

encrassement-moteur.jpg

L’encrassement moteur, comment y mettre fin ?

L’encrassement du moteur est un chose qui arrive malheureusement bien souvent et qui amène parfois à des casse moteur, pannes en tout genre ou un moteur HS. En effet, les moteurs thermiques diesel ou essence ont la particularité de fonctionner grâce à un phénomène de combustion interne qui provoque de nombreux déchets nocifs. Si l’automobiliste n’effectue pas un entretien de maintenance de régulièrement, le moteur finit par donner des signes de fatigue et votre portefeuille va prendre un sacré « coût ».

La nouvelle formule du contrôle technique mise en place depuis le 1er juillet dernier met l’accent plus particulièrement sur les taux d’émission des gaz polluants (CO2, NOx) et sur l’opacité des fumées d’échappement. Aujourd’hui, on dénombre 6 voitures sur 10 comportant des anomalies provoquées par l’encrassement du moteur. cela est le fait de beaucoup de véhicules diesel sur les petits trajets urbains mais ça n’explique pas tout. Alors, pour passer le contrôle technique sans échec, que faire ?

Encrassement du moteur : ça veut dire quoi ? diagnostics ?

définition de l’encrassement moteur ?

La plupart des véhicules mis en circulation dans l’hexagone cache sous leur carrosserie un moteur thermique. Pour fonctionner, ce dernier  provoque une explosion et se nourrit de l’énergie qui en résulte. On appelle cela la combustion.

Cependant, l’opération n’est pas exempt de conséquences pour le moteur : En effet la manœuvre provoque en même temps que de la chaleur, des déjections. Ce sont des résidus de goudron ou de suie nocifs, qui se déposent petit à petit sur certaines pièces maîtresses du moteur (injecteurs, sondes, soupapes,…) jusqu’à les obstruer, en les empêchant complètement de fonctionner. C’est aussi la combustion du carburant qui est responsable d’un dépôt de suie dans les cylindres, les pistons, le filtre à particules, la vanne EGR et le turbo d’où l’effet appelé « encrassement moteur ».

Quels sont les signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille ?

Les symptômes sont sans appel :

  • Le moteur est plus lent à la détente,très mou,  il possède moins de puissance.
  • Le véhicule peut avoir du mal à démarrer à froid ou à chaud.
  • La consommation de carburant est anormale.
  • Le véhicule recrache une fumée bleue très dense ou noire  : les gaz nocifs ne sont plus brûlés, ils sont évacués directement dans l’air.

Attention : il y a un risque de casse moteur ou de panne sans le moindre doute !

 

Conseils Delivauto : si les marques telles que Renault, Peugeot, Volkswagen, Toyota, BMW, cherchent à retarder au mieux les difficultés du moteur face au problème d’encrassement, le phénomène est inéluctable. Delivauto vous conseille de faire contrôler votre auto chez un professionnel de manière assez régulière.

Il faut savoir que plus vous roulez doucement et en zone urbaine, plus votre moteur va produire suies, calamines, et s’encrasser.

Pour éviter au moteur de s’encrasser, il est nécessaire d’augmenter les tours/min sur route. Il faut maintenir le moteur au-dessus de 3 000 tr/min durant au moins 30 minutes, pour le faire monter en température et éliminer les dépôts accumulés lors des trajets urbains. Un réflexe évident pour des générations de conducteurs, désormais oublié par ceux qui roulent « économiquement ». Rouler sur une nationale à 90 km/h en 3e ou 4e vous fera consommer un peu plus de carburant mais vous permettra d’obtenir un régime moteur identique à celui que vous auriez obtenu à pleine vitesse pour éliminer suies et calamines.

 

Causes probables de l’encrassement du moteur :

La combustion : cause numéro 1 !

C’est la raison première de l’encrassement moteur.

Le fonctionnement du moteur d’un véhicule est assez technique. Qu’il fonctionne au diesel ou à l’essence, pendant la combustion, les molécules de carburant ne sont pas intégralement brûlées et quelques résidus subsistent. Ces derniers se déposent sur les soupapes, les injecteurs ou les têtes de piston.

L’étanchéité du moteur n’est plus assurée et l’huile contaminée s’immisce dans la chambre de combustion. Brûlée à son tour, elle provoque une fumée opaque. Le moteur est alors entièrement encrassé et l’air nocif est rejeté dans l’atmosphère.

Un moteur dit : « encrassé » se traduit par une augmentation de la consommation de carburants, une baisse des performances , une perte de puissance, une voiture qui ne monte pas en régime, une hausse des émissions polluantes avec l’apparition plus ou moins importante de fumées noires, un démarrage poussif, plus difficile et un risque de panne liée au grippage des injecteurs ou au colmatage des soupapes, du filtre à particules ou encore de la vanne EGR. Sans compter le fait que votre véhicule risque d’être recalé au contrôle technique anti-pollution.

En outre, bon nombre de pannes sur les moteurs récents proviennent de l’encrassement des organes situés sur la ligne de combustion. Et quand on sait que le remplacement d’un seul composant se monte au minimum à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros,  l’importance de réaliser régulièrement un bon nettoyage est peut etre à éviter

Délivrez-vous et vendez votre voiture rapidement et facilement chez delivauto.fr Un formulaire gratuit est à votre disposition en ligne et une estimation gratuite de votre auto vous permettra de la vendre à un bon prix même avec un encrassement moteur.

Stop les dépenses inutiles et les frais interminables  avec des produits qui ruinent les automobilistes, les additifs Eco-nettoyage qui n’ont aucune efficacité prouvée, de nombreux fabricants abusent les français avec des solutions préventives et des traitements curatifs à effectuer sans aucun résultat significatif la plupart du temps. Sans parler du nettoyage chimique et du décalaminage.

Quelques chiffres pour certains véhicules de marque allemande BMW, Mercedes, Audi  :

« Remplacement des injecteurs : environ 400 € par injecteur pour une petite cylindrée hors main-d’œuvre.

– Remplacement du turbo : environ 800 € hors main-d’œuvre.

– Remplacement du filtre à particules : environ 2 000 € hors main-d’œuvre.

– Remplacement de la vanne EGR : environ 1 100 € hors main-d’œuvre. »

Les habitudes de conduite : un mal français !

Les véhicules qui servent uniquement pour des courts trajets surtout le diesel, sont les premiers à faire les frais de l’encrassement du moteur.

La raison est simple : le véhicule qui parcourt peu de kilomètres n’a pas le temps d’atteindre la température adéquate pour fonctionner pleinement. La combustion est donc moins efficace et les dépôts plus nombreux. L’encrassement du moteur est donc plus rapide.

Les injecteurs : toujours fragile !

Pour une combustion donnant une efficacité en un temps record, les constructeurs automobiles redoublent d’imagination et équipent les voitures neuves d’injecteurs de petite taille.

Le résultat de ce changement est une meilleure combinaison air / carburant et une combustion instantanée. Cependant, le diamètre plus petit des injecteurs en fait également des maillons faibles. L’encrassement des injecteurs est plus aisée, la consommation augmente pour compenser, les dépôts sont plus nombreux. L’encrassement du moteur est ici encore incontournable.

Quels sont les conséquences d’un encrassement du moteur ?

L’encrassement du moteur subit des conséquences plus ou moins lourdes qui sont les suivantes :

  • Le moteur est très mou et manque de dynamisme, il perd en jus et en efficacité.
  • Une hausse anormale de carburant de manière soudaine.
  • Des gaz nocifs sont rejetés dans l’atmosphère.Attention pollution !
  • Des pièces centrales du moteur peuvent casser : injecteur, vanne EGR, turbo, bougie etc…

Précaution conseillée par Delivauto : A la longue, la panne va arriver, donc agir en amont dès les premières alertes.

Solutionner l’encrassement moteur : mode d’emploi

Avoir du bon sens est important  pour solutionner l’encrassement moteur, bichonner son véhicule et  faire contrôler le moteur par un professionnel tous les 15 000 km est est e B à Ba pour éviter tout ennui. Une vidange moteur est fortement recommandée, changer son huile moteur et son liquide de refroidissement permet au véhicule déjà de rouler sainement.

Une fois les premiers signes de l’encrassement diagnostiqués, faut passer à l’action mais le résultat n’est pas garanti.

  • Primo, utilisez un additif combiné au carburant ! Pas cher, le produit nettoie sans dégâts les injecteurs, la chambre de combustion et les soupapes tout en minimisant les émissions polluantes. Cette action permet d’éviter le démontage du moteur et la maintenance chez votre garagiste.
  • Secondo, Si le moteur est toujours malade après cela, faudra penser au plan B c’est à dire à une station de décalaminage. L’opération est simple : de l’hydrogène est injecté directement par l’admission d’air dans le système, ce qui permet le nettoyage interne de votre moteur.
  • Tertio, Si l’encrassement du moteur commence à endommager certaines pièces comme le turbo, vanne EGR… délivrez-vous vendez votre voiture chez Delivauto.fr le spécialiste de la reprise auto en panne sur toute la France.

Bon à  savoir : Au fil du temps l’encrassement du moteur peut avoir pour conséquence le changement total du bloc moteur. Une opération très lourde pour votre budget !

N’hésitez plus faites appel à Delivauto et vendez votre véhicule dans son état et faites des économies !

Quel est le coût en cas d’encrassement moteur ?

  • Un additif carburant pour soulager le moteur des dépôts se trouve en vente dans tous les magasins spécialisés en automobile ou sur les sites marchands. Les 500 ml se trouvent entre 15 et 20 €.
  • Réaliser une opération de décalaminage chez un professionnel coûte en moyenne moins de 70 €.
  • Faire changer un bloc moteur dans son intégralité coûte entre 2 000 et 4 000 € voir plus si le moteur est standard et en fonction du modèle de la voiture.
  • vendre sa voiture sans passer par la case contrôle technique chez Delivauto vous fait gagner du temps et vous fait économiser de l’argent.

 

Le contrôle technique d’ici à 2022 : on est mal barré !

Des opacimètres de plus en plus sensibles pourront détecter les véhicules les plus polluants et ceux qui trichent en retirant leur FAP. À l’horizon 2022, les contrôles techniques seront durcit et devront ajouter à leur processus, le diagnostic 5 gaz :

– Oxydes d’Azote (NOX)

– Monoxyde de Carbone (CO)

– Dioxyde de Carbone (CO2)

– Hydrocarbures Imbrûlés (HC)

– Oxygène (O2)

– Les particules fines rejetées par le véhicule

-La Rédaction Delivauto-

Related Posts