Le blog

Consultez ici toutes les dernières informations de l'univers automobile :

VENDRE-SA-VOITURE-SANS-CT-DECONFINEMENT.jpg

Déconfinement : Est-ce le meilleur moment de vendre sa voiture et d’en acheter une neuve ?

Alors que le marché automobile a fait une chute vertigineuse de 88 % en raison de l’épidémie de Covid-19, que les concessions automobiles réouvrent petit à petit leurs portes, les remises pleuvent désormais et on parle de déstockage à tout va ! Vous vous posez peut-être la question de savoir si c’est le bon moment de vendre votre auto d’occasion ? Oui c’est le moment de vendre votre voiture avec ou sans CT, en panne, moteur HS mais de craquer pour une voiture neuve, il va falloir réfléchir à deux fois ! Surtout pas de précipitation, car les médias relaient les grand déstockage pour relancer les ventes de voitures. A part un coup de fusil, attendez avant de signer un bon de commande !

 

Les offres spéciales déconfinement sont-elles de bonnes affaires ?

1. Le Business reprend du service !

Cela fait maintenant 2 mois que l’industrie automobile était au point mort, alors que la crise du Coronavirus a fait des ravages, celle-ci associée au confinement ont fait chuter les ventes de voitures neuves de 88 % par rapport à l’année 2019. Cataclysme historique pour le secteur automobile ! Du jamais vu dans les anales de l’histoire du marché automobile français! les prévisions sont d’ores et déjà nuageuses on s’attend à un repli de 30% des immatriculations sur toute l’année 2020. Catastrophique !

Une situation sans précédent, qui a fait mettre un genou à terre aux constructeurs, confrontés à l’impossibilité de livrer de nouveaux véhicules, et de d’enregistrer de nouvelles commandes en concessions. Suite à cette double peine, alors que l’activité reprend au compte goutte, les marques se doivent d’allumer la mèche en cassant les prix , refaire décoller les immatriculations et surtout se débarrasser de leurs stocks encore sous les bras ! Un sacré challenge !

Des remises assez généreuses et attrayantes pour rebooster les ventes en berne , et par conséquent, de refaire rentrer de l’argent dans la trésorie vide. le cas le plus démonstratif est Volkswagen qui a en effet annoncé perdre  la bagatelle somme d’environ 2 milliards d’euros par semaine depuis que le covid-19 a frappé !

Le premier constructeur qui a porté l’estocade à partir du 11 mai c’est Seat avec des offres agressive et  alléchantes, comme les reports de mensualité, voire, la possibilité de ne payer que l’année prochaine c’est à dire 2021 qui sont très attrayantes. En effet Seat, qui propose d’acheter sa voiture aujourd’hui, mais de ne payer qu’en 2021. Une formule ultra-séduisante, qui concerne uniquement les Ibiza, Arona et Ateca, ainsi que la nouvelle Seat Leon, dévoilée en mars dernier.

A noter que les constructeurs malins qui vous proposent de vous « faire cadeau » les premières mensualités lors d’une LOA ou LDD sont nombreux, puisque c’est le cas de Citroën (2 mois offerts), de Ford (3 mois offerts et 3 mensualités différées) ou encore Opel (3 mois offerts) et Peugeot (3 mois également). Certains place la barre plus haut pour renouer avec l’amour des clients, à l’image de Volkswagen, qui offre trois mois de loyer, mais également 300 € de carburant et trois ans de garantie sur certains modèles. Pas mal ! Des aides à la reprises sont également mises en place sur certains modèles, dont les T-Roc, T-Cross, Golf et Tiguan. Du côté de la marque nippone Toyota, on propose également d’importants rabais pouvant atteindre jusqu’à 4 500 € jusqu’au 30 juin, de quoi faire le premier pas sans trop casser son portefeuille !

S’il est une expérience qu’il est difficile de dématérialiser, quoi que avec instagram la donne a changée depuis peu,  c’est bien l’achat d’une voiture. Ça reste sentimentalement physique lorsque c’est neuf . Vendre sa voiture avec ou sans CT, en panne, moteur HS, accidentée ou pour pièces en ligne c’est quand même plus facile. Même si, avec les outils du digitale, il est toujours possible de commander en ligne puis de se faire livrer, ce que le confinement de l’ensemble de la population en France a notamment permis de montrer pendant deux mois. Mais le besoin de toucher, de tester, d’expérimenter un peu sa future auto n’en reste pas moins essentiel. A la faveur de la réouverture des concessions automobiles le 11 mai, il est de nouveau possible d’aller dans les showrooms pour s’installer à bord, toucher le tableau de bord, faire le tour de la carrosserie, s’asseoir sur des sièges en cuir tout neuf ou encore, démarrer un moteur et conduire, bref, essayer une voiture chez le concessionnaire. Et pourquoi pas faire un coup de fusil par la même occasin puisque les constructeurs ont des véhicules en pagaille en stock et qu’une période de “grande braderie” s’annonce à coup de spots publicitaires TV et radio . Alors, est-ce vraiment le bon moment pour vendre sa voiture même sans CT, en panne moteur ou encore en mauvai état carrosserie et d’acheter un véhicule neuf ?

2. Vendre sa voiture et acheter une voiture maintenant en pleine vague de déstockages et remises ?

Deux camps vont s’opposer : celui des clients potentiels des acheteurs frileux et celui des concessionnaires avec des parcs automobiles qui débordent d’automobiles  – Alors on compte : 25 000 véhicules en stock chez Renault, 17 000 chez Peugeot, 15 000 chez Citroën ou encore 13 000 chez Volkswagen, pas besoin de calculette pour comprendre que la demande est actuellement nettement plus faible que l’offre. Une situation qui par voie de conséquence place automatiquement le client  en position de force. Le client roi va t-il pour autant croquer la part du lion  d’autant que les tous premiers signes ne donnent pas forcément le sourire, le covid-19 est passé par là et que une étude Nova Consulting révélait récemment que les Français envisageraient de reporter leur achat de nouveau véhicule en moyenne de 11,7 mois et mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle l’on apprenait aujourd’hui que faute de demande, Volkswagen remettait au ralenti ses usines en Allemagne

Pour mettre la machine en branle , les constructeurs ont opté pour une politique agressive commerciale de promos à tout va, tout particulièrement en France. Ventes flash par-ci, loyers offerts par-là, bonus de reprise et décalages de paiement se trouvent ainsi un peu partout, même sur des nouveautés. Les ristournes inédites pleuvent et ont de quoi vous faire hésiter tellement le charme est tentant. Les constructeurs ont mis le paquet commercialement cela ne vous empêche pas de négocier âprement avec votre vendeur qui ne va pas faire la fine bouche dans son bureau on va se le dire et qui sera plus conciliant à faire le geste supplémentaire indispensable qu’il n’aurait pas encore avant le covid-19, les choses sont claires le client risque d’avoir son dernier mot !

3. Quels modèles pour quelles remises ?

En plein vent de promo, les constructeurs veulent tirer leur épingle du jeu en cette période pour déstocker certains modèles, qu’ils soient d’ancienne génération ou de lancement. On peut citer le cas de la nouvelle Peugeot 208 qui est entre deux vagues et qui profite déjà d’une remise 1 500 € environ avec reprise, par ailleurs il est possible d’obtenir également une ristourne significative sur les 2008 et 3008. Chez Nissan c’est radical, le constructeur a décidé de brader ses X-Trail et Qashqai, Autre son de cloche chez Toyota, la toute nouvelle Yaris profite d’une remise de 2 000 €, tandis que celle-ci peut aller jusqu’à 4 000 € pour le CH-R. Ça sent les bonnes affaires ! Chez le constructeur hexagonal Citroën, c’est le C5 Aircross, qui a le vent en poupe, qui se voit tamponné d’une remise de 3 000 €, de quoi  appâter un futur client attiré par ce modèle très prisé au chevrons.

En occasion aussi, il y a de bonnes affaires à faire. On parle de remises entre 5 à 10 % sur Autoscout24. Par ailleurs, il est aussi intéressant de jeter un œil du côté des ventes entre particuliers comme sur leboncoin par exemple, certains pouvant en effet brader leur voiture car ils ont besoin de s’en débarrasser plus rapidement, pour profiter d’une offre sur une voiture neuve, par exemple. Vendre sa voiture avec ou sans CT, en panne , moteur HS, accidentée ou pour pièces de moins de 10 ans  peut s’avérer un excellent choix si vous faites appel à un vrai pro du rachat auto qui va vous permettre de vendre rapidement votre auto sans condition de reprise et en toute simplicité. Quoi qu’il en soit, et avant de vous lancer, pensez à bien lire les petites lignes du contrat. Une offre trop alléchante sur une location peut en effet cacher des frais plus élevés ailleurs et vous seriez bien surpris de l’addition salée in fine !

4. Un peu de patience !

Nous ne savons pas encore tout sur le déconfinement, surtout en France où il se fait de manière progressif. Malin qui pourra se prononcer sur la suite des événements dans un avenir proche, les semaines et les mois à venir. Si l’économie ne repartait pas de plus belle et que la reprise ne tenait pas toutes ses promesses avec une croissance toujours au ralentit.  A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle, les constructeurs se verraient dans l’obligation  de mettre en place  en urgence un plan de relance face à la gravité de la crise si celle-ci persiste dans les prochains mois en proposant tout simplement des offres encore plus alléchantes et le client pourrait dénicher des affaires qu’il n’aurait jamais imaginé avant la crise du covid-19.

Quid des politiques que l’Etat devrait proposer pour relancer l’économie du secteur automobile qui est pour le moment sous assistance respiratoire. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a déjà répondu aux premières questions en jouant la montre et en donnant rendez-vous après l’été pour voir si le secteur auto a donné ses premiers résultats positifs. Pour donner un coup de booster et offrir la possibilité aux automobilistes de changer de voiture, le renforcement de la prime à la conversion serait une piste sérieuse à emprunter, autant que le retour d’un bonus CO2 pour les voitures électrifiées. Car il faut noter que depuis 2018, les hybrides, “simples” ou rechargeables, n’ont plus droit à aucun bonus, elles échappent simplement au malus. Pour l’instant, silence radio , aucune annonce officielle du gouvernement, ce qui pousse nombreux automobilistes à s’interroger la manière dont à été gérée cette crise d’une ampleur inédite.

Avis Delivauto

Si on prend la situation avec du recul rien ne sert de courir chez votre concessionnaire et signer un bon de commande. Si vous avez une voiture de moins de 10 ans sans CT, en panne, moteur HS, accidentée, pour pièces à Paris, Marseille, Nice, Montpellier, Lyon, Metz ou encore Annecy,  n’hésitez pas à faire appel à nos équipes qui vous feront une offre de rachat qui va vous permettre de prendre un grand bol d’air sans masque et de vous permettre de gagner de l’argent rapidement. Tout est relatif et cela dépend de la situation personnelle de chacun et de ses envies et besoins mais attention tout de même à ne pas entrer dans la gueule du loup rapidement. Bien entendu, si vous décrocher une ristourne de 25 ou 30 % sur un modèle thermique classique, il serait dommage de laisser passer une si belle affaire. En revanche, si vous avez une auto d’occasion à remplacer rapidement et/ou que vous avez flashé sur un modèle électrique Renault, Nissan ou hybride rechargeable Toyota, contacter dès à présent Delivauto et vendez votre véhicule d’occasion de moins de 10 ans peu importe son état qu’elle dispose ou non du contrôle technique, qu’elle a pas mal de bornes au compteur, qu’elle a de nombreux frais à prévoir, que sa carrosserie présente des rayures tout autour ou tout simplement vous souhaitez vous en débarrasser illico presto. Des aides de l’État peuvent arriver mais comme d’habitude elles seront fastidieuses, contraignantes et ne répondront pas à vos besoins rapidement. On n’est jamais mieux servit que par soi-même donc la bonne affaire c’est peut-être finalement Delivauto. Délivrez-vous c’est la bonne affaire !

 

Related Posts